Les cookies du péyi 🍪🌴 Les partenaires sélectionnés et nous-mêmes utilisons des cookies ou des technologies similaires comme décrits dans la politique relative aux cookies.

Tu peux consentir à l'utilisation de ces technologies en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Consulte notre Politique en matière de cookies.

Inscris-toi à notre newsletter !

Ne rate pas les meilleures idées d’aventures, les infos pratiques pour un séjour inoubliable et de nombreuses surprises. Promis, pas de spam !

Pas maintenant

Les Jardins de l'Habitation Clément

Jardins à Le François, Martinique

© Source des photos : L'Habitation Clément
Voir sur Google Maps

Informations

Créés au début des années 1990, les Jardins de l'habitation Clément mêlent botanique, histoire et art sur seize hectares. La beauté du parc est telle que le Ministère de la Culture l'a gratifié du label "Jardin remarquable" en 2015.

Situés au François, les Jardins de l'habitation Clément regroupent une grande diversité de palmiers, d'arbres et de plantes tropicales rares. Les zones arborées côtoient des bassins, des expositions d'art et de belles mises en lumière du passé industriel du site. Grâce à un audio-guide fourni à votre arrivée, cette belle visite vous invite à la découverte d'un patrimoine naturel, industriel et architectural d'exception. 

Les Jardins de l'habitation Clément : un patrimoine remarquable

En 1887, le Crédit Foncier Colonial vend aux enchères le domaine de l’Acajou, tombé en faillite l’année précédente. C'est Homère Clément, maire du François et conseiller général de la Martinique, qui le rachète. La canne à sucre domine alors ces terres. Pendant trente ans, il revend ses récoltes à l’usine centrale de la commune.

Puis, en 1917, il fonde sa propre distillerie sur la propriété. Démarre ainsi l’histoire du Rhum Clément, alors baptisé "Acajou". Au décès du fondateur en 1923, son fils Charles puis ses héritiers prennent les rennes. La famille Clément restera aux commandes jusqu'en 1986. Cette année-là, Bernard et Yves Hayot, propriétaires du groupe GBH, acquièrent la rhumerie et l'habitation Clément. Les entrepreneurs originaires du François vont réhabiliter le domaine pour en faire un lieu dédié au patrimoine martiniquais. Ils transforment l’ancienne distillerie en un musée sur la transformation du rhum. Ils restaurent aussi la maison de maître.

Vous déambulez désormais de pièce en pièce pour découvrir l’architecture, le mobilier et l’art de vivre d’antan. Classée "Monument historique" depuis 1996, c’est la seule demeure créole que vous pouvez visiter sur l’île aux fleurs. Enfin, puisque ses allées vous guident d’un bout à l’autre du domaine, le parc est propice à la promenade. Vous pourrez, entre autres, y découvrir la flore antillaise et de nombreuses espèces d’arbres et de plantes rares. 

Visite des Jardins de l’habitation Clément : entre nature, art et histoire 

Les Jardins de l’habitation Clément sont à la nature et à l’histoire de ce lieu singulier. C’est aussi un pont vers les activités artistiques que soutient la Fondation Clément. Les jardins remplacent les friches de l’ancienne rhumerie. Ainsi, de ravissants points d'eau succèdent aux bassins qui servaient autrefois à la décantation. En chemin vers le verger, vous pourrez les admirer depuis l’allée bordée de palmiers royaux. Plus loin, dans la palmeraie, vous découvrirez quelque trente autres variétés de palmiers.

Dans le parc, vous admirerez également les arbres incontournables de l’île aux fleurs, comme les flamboyants ou les tamariniers. Outre la botanique, si les Jardins de l’habitation Clément sont si particuliers, c’est parce qu’ils accueillent aussi un Jardin des Machines et un Jardin des Sculptures.

Le premier, en mettant en scène d’anciens outils, fait écho au passé industriel de l’habitation.

Dans le second, des œuvres contemporaines d’artistes du monde entier sont exposées. Le Jardin des Sculptures symbolise le lien entre l'habitation Clément et la Fondation. Celle-ci, établie depuis 2005, promeut les arts et le patrimoine culturel caribéen. 

Autres sites dans cette catégorie

Tu aimeras aussi