Les cookies du péyi 🍪🌴 Les partenaires sélectionnés et nous-mêmes utilisons des cookies ou des technologies similaires comme décrits dans la politique relative aux cookies.

Tu peux consentir à l'utilisation de ces technologies en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Consulte notre Politique en matière de cookies.

Inscris-toi à notre newsletter !

Ne rate pas les meilleures idées d’aventures, les infos pratiques pour un séjour inoubliable et de nombreuses surprises. Promis, pas de spam !

Pas maintenant

Quel rhum Martiniquais pour un mojito réussi ?

9 mins de lecture

Le mojito est un cocktail très connu qui est proposé dans la plupart des bars. Un cocktail simple à base de rhum, rafraîchissant, désaltérant et pas trop fort en goût. C’est donc un cocktail idéal pour lutter contre les journées de forte chaleur. Alors que le mojito est un cocktail cubain à l’origine, peut-il bien se marier avec un rhum Martiniquais ?

Qu’est-ce que le mojito ?

Le mojito est un cocktail mythique, emblème de Cuba et l’un des cocktails les plus demandés dans les bars. Même si ce n’est pas le cocktail le plus simple à réaliser, c’est un cocktail très apprécié par les barmans et qu’il est facile de retrouver un peu partout.

C’est un cocktail qui se fait, habituellement, avec du rhum industriel neutre. Mais en Martinique, il est plus intéressant de se demander avec quel rhum Martiniquais le préparer.

La recette du Mojito

Le mojito est un cocktail qui a pour base le triptyque citron, sucre et rhum que l’on retrouve dans beaucoup de cocktails à base de rhum.

En complément, il y a de la menthe pour le goût et de l’eau gazeuse pour en faire un long drink désaltérant.

Pour le rhum, comme c’est un cocktail cubain, le rhum officiel pour faire un mojito est un rhum cubain. C’est pourquoi l’on associe souvent le mojito au Havana Club, même si ce n’est pas le rhum d’origine.

Le mojito est un cocktail qui respecte la règle des 3 « s », sweet, sour and strong. La douceur est apportée par le sucre, l’amertume par la menthe et le citron et la force par le rhum. Pour être réussi, un bon mojito doit respecter cet équilibre.

Et donc la recette du mojito est la suivante :

  • Feuilles de menthe (environ 10) ;
  • Une cuillère à café de sucre de canne ;
  • Un citron vert ;
  • Eau gazeuse ;
  • 5 cl de rhum cubain ;
  • Des glaçons en cube.

Comment préparer le mojito ?

Le mojito est un cocktail un peu long à réaliser. Il n’est pas complexe, mais les quelques étapes qu’il faut enchaîner font que même un barman peut mettre plus d’une minute pour le réaliser. Et quand il y a beaucoup de cocktails à réaliser, cela devient vite fatigant. Alors certains barmans ont simplifié la recette pour la rendre bien plus rapide à réaliser.

Vous pouvez choisir entre ces deux méthodes pour réaliser vos mojitos :

La méthode originale

Temps nécessaire : 15 minutes.

Comment préparer un mojito

  1. Dans un verre à mojito, mettez les feuilles de menthe, le sucre et le citron (soit en quartier, soit en jus pour éviter l’amertume). Remplissez le verre d’eau gazeuse à moitié.
  2. Pilez-le tous avec un pilon.
  3. Ajouter les 5 cl de rhum et 4 glaçons cubes.
  4. Mélanger avec une cuillère de bar.
    Ajoutez une paille, garnissez d’une rondelle de citron, d’une branche de menthe et servez.

La méthode rapide

Pour cette méthode, vous aurez préalablement pressé les citrons et ajouté le sucre dans le jus pour en faire un sirop. 

Dans un verre à mojito, mettez les feuilles de menthe, 2,5 cl de sirop de citron, les 5 cl de rhum, les 4 glaçons cubes et complétez d’eau gazeuse. Il n’y a plus qu’à mélanger avec une cuillère de bar, garnir et servir.

Mojito Martinique

Un peu d’histoire sur le mojito

Les origines du mojito remontent très loin au 16e siècle. À l’époque, Francis Draque, corsaire de la marine anglaise terrorisait les Espagnols. Entre deux batailles navales, Francis Draque aimait donner du réconfort à ses marins en leur offrant du tafia (ancêtre du rhum). On faisait souvent macérer des feuilles de menthe dans le tafia pour en améliorer le goût. Ce breuvage était appelé Draquecito ou mojo.

Avec le temps, le tafia a été remplacé par du rhum qui était de meilleure qualité. Et on a ajouté du jus de citron qui en a fait une excellente boisson pour lutter contre le scorbut.

Au début du 20e siècle, avec l’essor de la mode du cocktail, un barman cubain a eu l’idée de revisiter ce breuvage. Avec un rhum de qualité, une technique et une dilution, il en a fait une boisson qui a très vite conquis les cubains. Dans les années 30, ce cocktail est tellement apprécié qu’il est considéré comme l’emblème de Cuba.

Petite anecdote, le mojito est aussi un cocktail très apprécié par Ernest Hemingway. Et comme le Daïquiri, c’est un cocktail pour lequel Ernest demandait une double dose de rhum. Pour Ernest, une boisson alcoolisée se devait d’être forte.

Quelques variantes de la recette originale

Vous avez déjà pu constater que la recette a pu être changée pour permettre une confection plus rapide. Mais la recette n’a pas été vraiment changée.

Le mojito a été plusieurs fois modifié pour satisfaire à plusieurs attentes, mais sans en changer le rhum.
Vous pouvez par exemple ajouter de la framboise ou de la fraise à la recette. Cela apporte plus de goût à la recette et surtout, cela lui donne une belle couleur rouge.

Vous pouvez faire un rhum arrangé mojito, en faisant macérer du citron et de la menthe dans le rhum. Vous n’avez besoin que de 5 jours de macération pour avoir un bon résultat sans amertume. Puis, vous pouvez ensuite mettre 6 cl de votre arrangé avec de l’eau gazeuse pour faire un mojito.

Pour les personnes qui ne boivent pas d’alcool, vous pouvez aussi remplacer le rhum par du jus de pomme. Vous obtenez alors un Apple mojito.

Pourquoi faire un Mojito avec un rhum de la Martinique ?

Alors, vous avez compris jusqu’ici que le rhum utilisé pour faire un Mojito est du rhum industriel de préférence cubain. Le rhum Martiniquais est un rhum agricole, très différent en aromatique par rapport au rhum industriel.

Nous passerons le fait que le rhum Martiniquais est de bien meilleure qualité que le rhum industriel.

Ce qui est important à comprendre ici, c’est que le rhum Martiniquais est très aromatique. Quand vous faites un Mojito avec un rhum Martiniquais, le rhum se sent dans le Mojito. Il n’apporte pas que la puissance alcoolique, il apporte aussi une puissance aromatique. Ainsi, l’équilibre de la règle des 3 « s » est cassé. Le Strong, la puissance, prend l’ascendant sur la douceur et l’amertume.

Passé ce point, sachez qu’un Mojito réalisé avec un rhum Martiniquais est très bon. Après tout, pourquoi faire une boisson à base de rhum si ce n’est pas pour le sentir à la fin ? Autant faire un Mojito à base de Vodka alors. Je vous encourage à tester un Mojito avec du rhum Martiniquais.

Quel rhum Martiniquais choisir pour faire un Mojito ?

Vous êtes maintenant convaincu de vouloir déguster un bon Mojito bien frais réalisé avec du rhum Martiniquais.

Mais quel rhum Martiniquais serait le plus intéressant ?
Pour répondre à cette question, il sera intéressant de savoir quelle expérience vous voulez vivre.

Se rapprocher au mieux du goût original d’un Mojito

Afin de se rapprocher au maximum du goût original d’un Mojito, il faudra un rhum Martiniquais qui ne soit pas trop fort. L’idéal est de prendre un rhum blanc à 40° de consommation courante. Cela peut être un Saint James, un HSE, un La Mauny ou encore un Trois-Rivières.

Le goût de votre Mojito sera différent. Mais diluer dans le jus de citron et l’eau gazeuse, le rhum ne montrera pas trop son caractère. Vous aurez ainsi la sensation d’être au plus proche d’un vrai Mojito.

Pour ressentir un peu plus la puissance du rhum

Vous avez décidé de déguster un Mojito au rhum Martiniquais, c’est pour en voir la différence. Alors il est intéressant de prendre un rhum de bien meilleure qualité, plus puissante et plus aromatique.

C’est rhum, vous pouvez les trouver dans les mêmes distilleries que les précédents. Il vous faut juste prendre un rhum blanc à 50 ou 55°. Ces rhums sont donc bien plus puissants. Mais ils sont également bien plus aromatiques. Avec 5 cl de rhum agricole à 50° dans un Mojito, vous allez le sentir le rhum.

De fait le cocktail est plus chargé en alcool. L’aromatique a beaucoup plus de caractère. Elle parvient à prendre le dessus sur le citron et la menthe. Elle en devient l’aromatique principale, et cela, malgré la dilution.

Pour donner une nouvelle aromatique au Mojito

Vous pouvez avoir envie de donner une nouvelle dimension au Mojito et changer radicalement son aromatique en apportant un peu d’épices.

Pour cela, vous devriez choisir de faire votre Mojito avec un rhum vieux. L’idéal serait de trouver un rhum vieux approchant de 50°. L’idée est d’avoir un rhum ayant un profil boisé qui va apporter des épices au Mojito. Il va aussi apporter une couleur légèrement caramel. L’expérience que vous allez vivre en dégustant un Mojito avec un rhum agricole vieux va changer votre idée du Mojito.

Attention, après ce genre d’expérience, un Mojito classique dans un bar métropolitain ne vous donnera plus autant de plaisir. Cela en fait aussi un cocktail de luxe, car les rhums vieux sont bien plus chers. Mais avec des ingrédients de qualités, vous avez un mélange de qualité.

Personnellement je vous recommande de tester un Mojito avec le HSE Small Cask millésime 2004. Vous n’en dégusterez peut-être qu’un Mojito de ce genre, mais il vous marquera.

À consommer avec modération !

J’espère que ce petit voyage vous aura plu et qu’il vous a donné envie de découvrir le Mojito d’une autre manière. Sachez qu’il n’y a pas de limite à la création. Gardez à l’idée de vous faire plaisir, c’est ce qu’il y a de plus important. N’oublie pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé ; Mais aussi que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Merci à vous d’avoir lu cet article jusqu’ici. J’ai eu le plaisir d’écrire pour Tourcrib et si cela vous a plu autant qu’à moi, je vous invite à aller lire mon contenu sur mon blog.

À propos de l'auteur


Je suis l’auteur du blog Rhum et Whisky et comme son nom l’indique, je ne parle que de rhum. J’y distille des conseils et des notes de dégustations pour t’aider à développer tes connaissances dans l’univers du rhum. Si vous souhaitez développer votre palais et savoir comment bien choisir une bouteille, c’est là-bas que cela se passe.

Je suis un passionné de rhum. Ce n’est pas mon métier. Je ne travaille avec aucune marque. Je vous délivre au gré de mes expériences ce que j’apprends dans l’univers du rhum.

Régis Lapèze
Path
Path
Path
Path
Path
Soyez le premier à noter cet article
Autres articles
qui pourraient vous intéresser
0 commentaire
Ce formulaire est protégé par un outil reCAPTCHA anti-spam.
Ce formulaire est protégé par un outil reCAPTCHA anti-spam.
Chat
Contacte-nous (Whatsapp, Messenger) Chat instantanné, disponible 24h/7
Shape Created with Sketch.