Les cookies du péyi 🍪🌴 Les partenaires sélectionnés et nous-mêmes utilisons des cookies ou des technologies similaires comme décrits dans la politique relative aux cookies.

Tu peux consentir à l'utilisation de ces technologies en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Consulte notre Politique en matière de cookies.

Inscris-toi à notre newsletter !

Ne rate pas les meilleures idées d’aventures, les infos pratiques pour un séjour inoubliable et de nombreuses surprises. Promis, pas de spam !

Pas maintenant

Les Musées de la Martinique : Les poumons de la culture martiniquaise

Savoir-faire artisanal, traditions, grands personnages, sciences, découvrez l'histoire de la Martinique

Avec plus d’une vingtaine de musées, la Martinique est aussi une terre de culture. Vous aimez visiter les maisons natales de grandes figures historiques ? Vous vous intéressez à la mémoire de l’esclavage ? Vous êtes plutôt friand de dégustation de produits locaux ? Suivez le guide pour savoir quels musées de la Martinique visiter lors de votre séjour. 

Des musées pour découvrir le savoir-faire artisanal de la Martinique 

Le Musée de la Banane

Saviez-vous que la banane peut servir à fabriquer de la ficelle et même des assiettes biologiques ? Si vous pensiez tout savoir de ce fruit, le Musée de la Banane a sûrement des choses à vous apprendre. Il abrite une exposition ludique en sons et lumière retraçant l’histoire de ce fruit emblématique de la Martinique. 

Vous pourrez également déambuler à travers un jardin parcouru de plus de 64 variétés de bananiers. Clou de la visite, ne manquez pas le restaurant où la banane se cuisine sous toutes ses formes.

La Maison de la Canne

La canne à sucre est au cœur de l’identité de la Martinique. Ce n’est pas pour rien qu’on y fabrique le seul rhum AOC du monde. Située entre Trois-Ilets et Rivière Salée, la Maison de la Canne est une ancienne distillerie transformée en musée. Vous y apprendrez tout sur les techniques de confection du rhum et sa tradition sur l’île.
 
L’exposition permanente « Une terre, une plante, un peuple » s’attache également à tisser l’histoire de l’esclavage, indissociable de la production sucrière. L’introduction de la canne à sucre au XVIIe siècle précipite la construction de vastes plantations. 

Aux Antilles, on les appelle des habitations. Le système esclavagiste perdurera jusqu’à l’abolition définitive de l’esclavage en 1848. La production décline alors mais se renouvelle, comme en témoigne un autre site patrimonial.

La Sucrerie Le Galion 

Présente à La Trinité depuis 1865, la Sucrerie Le Galion est une institution martiniquaise. Il s’agit d’ailleurs de la seule usine encore en activité sur l’île. L’usine n’est ouverte aux visites que pendant la saison sucrière. Pour éviter les mauvaises surprises, pensez à vérifier les horaires de visite en amont. A défaut, vous pourrez toujours visiter sa boutique ouverte toute l’année. Sucre aromatisé ou sirop de canne, vous y trouverez forcément un souvenir à ramener de vos vacances en Martinique. 

Vie quotidienne et traditions en Martinique : les musées d’ethnographie et d’histoire 

La Savane des Esclaves 

La Savane des Esclaves est l’œuvre hors norme d’un seul homme. L’ambition de Gilbert Larose ? Préserver le patrimoine de l’île et transmettre le savoir des anciens. Son musée à ciel ouvert reconstitue l’habitat d’un village traditionnel Neg’Marron

Ce nom désigne les esclaves qui fuyaient les plantations pour se cacher dans la forêt. Pour échapper aux colons, les fugitifs n’avaient d’autre choix que de survivre en autosuffisance. Dans un souci d’authenticité, toutes les cases du musée ont donc été construites en respectant les techniques traditionnelles.
 
La Savane des Esclaves met aussi à l'honneur le savoir-faire artisanal martiniquais. Pour assister à la fabrication de chocolat ou de farine de manioc, visitez toutes les cases du village d'Antan Lontan. Le musée abrite également un jardin potager faisant pousser des légumes typiques de l’île. En bonus, le site n’est qu’à quelques kilomètres du deuxième Village Préféré des Français 2020

Laissez-vous charmer par les vieilles bâtisses créoles des Anses-d’Arlet. En famille, vous préférerez peut-être partir à la rencontre des tortues marines à Grande Anse. 

Le Musée régional d’histoire et d’ethnographie 

En 1890, un vaste incendie ravage 1600 maisons à travers Fort-de-France. Par miracle, le feu épargne une villa de notables bâtie en 1887. C’est dans cette demeure bourgeoise que se tient aujourd’hui le Musée régional d’histoire et d’ethnographie de Martinique. Le musée abrite une vaste collection de documents et livres anciens retraçant l’histoire de l’île. Une galerie y est consacrée aux bijoux et costumes créoles traditionnels. 

Vous pourrez également y découvrir une exposition permanente reconstituant un intérieur bourgeois de la fin du XIXe siècle. De meubles d’époque en objets du quotidien, le musée vous offre une plongée unique dans l’atmosphère de la Martinique d’antan

La Martinique à travers ses grands personnages 

Le musée La Pagerie 

Situé aux Trois-Ilets, ne manquez pas une visite du site de naissance de l’impératrice Joséphine. Joséphine de Beauharnais y voit le jour en 1763 dans une exploitation sucrière. C’est en 1929 que le maire Gabriel Hayot a l’idée de réhabiliter le site. Il fait bâtir dans les anciennes cuisines un musée consacré à la première épouse de Napoléon Bonaparte. Le musée La Pagerie expose de nombreux objets d’enfance de l’impératrice, dont son lit de jeunesse. Si le reste des bâtiments est en ruines, les vestiges de l’ancienne propriété donnent aussi un aperçu de l’histoire esclavagiste de l’île. 

L’espace muséal Aimé Césaire 

Tour à tour écrivain et homme politique, Aimé Césaire est sans doute le Martiniquais le plus connu. L’ancien hôtel de ville de Fort-de-France rend hommage à son parcours. L'espace muséal expose les souvenirs et objets personnels du grand homme. 

Il retrace également l’histoire de ses combats. N’hésitez pas à monter au premier étage pour découvrir le bureau de Césaire, conservé en l’état. Vous pourrez notamment y admirer le manuscrit original du Cahier d’un retour au pays natal. 

Les musées de la Martinique consacrés aux sciences et à l'histoire naturelle 

Le Musée de la Mer 

Le Musée de la Mer est un musée privé réunissant des milliers d’espèces de coquillages et d’animaux. Œuvre d’un passionné de la mer, l’exposition abrite plus de 4000 variétés de coquillages dont 700 spécimens antillais. Les collections se composent également d’espèces marines naturalisées. Mâchoires de requins y côtoient crabes et autres étoiles de mer endémiques des Caraïbes. Pour des idées de cadeaux originales, faites un tour à la boutique du musée. Vous repartirez peut-être avec des bijoux en coquillage martiniquais dans vos bagages. 

Le Mémorial de la Catastraophe 1902 

Le Centre de découverte des sciences de la terre se niche au pied de la Montagne Pelée. Des expositions y sensibilisent aux risques sismiques mais pas seulement. Vous connaissez peut-être mieux ce musée sous le nom de Mémorial de la Catastrophe de 1902

Le musée rend en effet hommage aux victimes de l’éruption volcanique qui a décimé la ville voisine de Saint-Pierre. Au travers de films et d’objets, vous découvrirez l’histoire de ce comptoir historique actif depuis 1635. Une reconstitution de la ville permet également d’en parcourir les vestiges.

Éclectiques et ludiques, les musées de la Martinique vous offrent de nombreuses possibilités de découverte. Que vous soyez féru d’histoire ou plutôt amateur d'artisanat, programmez dès maintenant vos visites lors de votre voyage en Martinique

Chat
Contacte-nous (Whatsapp, Messenger) Chat instantanné, disponible 24h/7
Shape Created with Sketch.